Duurzaam Beleggen

Investissement durable

chez ABN AMRO Private Banking

Quel est le degré de durabilité de votre portefeuille ?

  • Découvrez le score de votre portefeuille par rapport au score de durabilité de l'indice de référence.
  • Faites un scan rapide par vous-même ou demandez un scan approfondie de la durabilité avec un conseiller.

L'avenir de l'investissement

Notre société est en train de changer et notre manière d’investir n’échappe pas à la règle. De plus en plus d'investisseurs tiennent compte de la durabilité dans la composition de leurs portefeuilles. C'est une bonne chose, car les investissements durables sont essentiels pour l'avenir de notre monde et de notre portefeuille.

Outre le rendement, l'impact social d'un investissement joue également un rôle important dans l'investissement durable. Vous investissez dans des entreprises qui sont à l'avant-garde pour trouver et maintenir l'équilibre entre les personnes, l'environnement et la société.

Duurzaamheidsrapportage

Votre rapport d'investissement durable

Quel est l’impact durable de vos investissements ?

En investissant chez ABN AMRO, vous bénéficiez dans votre rapport trimestriel d'un aperçu de l’impact durable de vos investissements. Vous savez ainsi dans quelle mesure vous investissez durablement, si vos investissements atteignent le bon « benchmark » et quelle est votre contribution aux différentes conventions qui visent à rendre le monde plus durable. Vous trouverez plus d’explications sur les pages web suivantes.

Nos solutions d'investissement durable

Duurzaam beleggen mandaat

Gestion discrétionnaire durable

Pour vous, investir est plus qu'une simple croissance du capital. Vous voulez investir dans des organisations durables, dans des entreprises qui recherchent un rendement non seulement financier mais aussi social. Dans les entreprises qui montrent la voie à suivre pour trouver et maintenir l'équilibre entre "l'homme, la planète et le profit". Les gestionnaires de portefeuille font des choix clairs pour constituer un portefeuille d'investissement socialement responsable.

Duurzaam Beleggingsadvies

Conseil en investissement durable

Le conseil en investissement durable s’adresse aux investisseurs qui considèrent que la durabilité est importante et qui veulent investir dans des entreprises qui en tiennent compte. Vous recevrez des suggestions d'investissement sur mesure, visant à une composition durable et stable de votre portefeuille d'investissement. Vous investissez avec votre conseiller en investissement personnel, mais vous décidez vous-même des achats et des ventes.

Souhaitez-vous aller plus loin?

Impact Beleggen

Unique en Belgique: le mandat Impact

Pour accroître leur contribution sociale, bon nombre de nos clients investissent déjà durablement. Parallèlement, nos clients veulent de plus en plus souvent connaître l'impact qu'ils peuvent avoir avec des investissements durables. Nous répondons aujourd'hui à cette question grâce à notre nouveau mandat Impact. Le mandat Impact s'appuie sur la stratégie de développement durable d'ABN AMRO. Outre l'analyse des facteurs environnementaux, sociaux et administratifs, ABN AMRO a développé une méthodologie additionnelle en collaboration avec ISS-Oekom. Le portefeuille reprend seulement des entreprises dont le chiffre d'affaires net contribue positivement à un monde meilleur, qui contient des obligations et des alternatives en plus des actions.

Steeds meer cliënten beleggen duurzaam

De plus en plus de clients investissent durablement

Actuellement, plus de 26 milliards d'euros ont été investis durablement chez ABN AMRO. Notre objectif est d'augmenter ce chiffre de 26 % d'ici à la fin de 2021, et de 35 % d'ici à 2024.* Si vous optez pour l'investissement durable, nous contribuerons ensemble à un avenir durable pour vous et les générations à venir.

Source : Rapport annuel 2020

Par où commencer avec l'investissement durable ?

1. Fixation d'un rendez-vous

Prenez rendez-vous avec l'un de nos spécialistes. Vous pouvez facilement le faire en ligne.

2. Définir des objectifs de durabilité

Lors d'une réunion (sans engagement), vous pouvez discuter de vos objectifs et de vos souhaits en termes d’Investissements Socialement Responsables (ISR).

3. Choix du type d'investissement

En fonction du résultat de votre entretien, vous choisissez la forme d'investissement qui vous convient.

Nos choix et nos positions

La durabilité n’est pas seulement une préoccupation environnementale. Prendre soin des personnes et de la société constitue également un choix durable. Comment posons-nous des choix durables et comment réfléchissons-nous aux dilemmes qui accompagnent ces choix ? Découvrez-le ci-dessous.
Quel est le dilemme lié au travail des enfants ?

Dans la pratique, il s'avère impossible d’exclure le travail des enfants. Celui-ci se produit généralement au niveau des sous-traitants et est difficile à cerner. La chaîne textile en constitue un bon exemple. Les entreprises concernées ne sont presque jamais directement impliquées dans le travail des enfants mais elles y participent indirectement. Il est plus judicieux d’évaluer la manière dont les entreprises gèrent ces problèmes s’il apparaît que des enfants travaillent dans leur chaîne logistique. Abordent-elles la question avec le sous-traitant ? Sont-elles transparentes quant à l’endroit où elles font fabriquer leurs produits ? Effectuent-elles des contrôles ? Quelles conclusions en tirent-elles ? Nous prenons en compte tous ces facteurs pour évaluer la durabilité des entreprises.
Quel est le dilemme lié aux pays émergents ?

Pour contribuer aux objectifs de développement de l’ONU, nous souhaitons investir dans les pays émergents. Ces pays ont souvent besoin de financement pour avancer sur le plan économique, lutter contre la pauvreté et répondre aux besoins de base. Dans le même temps, les entreprises de ces pays recourent souvent à la corruption, à la pollution et aux mauvaises conditions de travail. 

Pour les sociétés cotées des pays émergents également, nous examinons le score ESG et les controverses, puis nous retenons uniquement les meilleures entreprises. En outre, nous avons sélectionné un certain nombre de fonds qui investissent dans des entreprises non cotées des pays émergents et qui n’ont donc pas de score ESG. Les gestionnaires de ces fonds veillent toutefois à ce que ces entreprises mènent une politique ESG correcte.

Quel est le dilemme lié aux armes nucléaires ?

Nous estimons que tous les producteurs d’armes ne sont pas durables et nous les excluons de notre politique. Les armes controversées, comme les armes nucléaires, en font bien entendu partie. Mais devons-nous dès lors exclure les obligations d’État de pays qui possèdent des armes nucléaires, comme la France ? La France a signé le traité de non-prolifération et est membre de l’OTAN. Elle n’utilisera donc ses armes nucléaires que dans les cas extrêmes et de manière réactive. Dans le même temps, la France s’engage à atteindre ses objectifs environnementaux, contribuant ainsi à la lutte contre le changement climatique. C’est pourquoi nous n’excluons pas les obligations d’État françaises et d’autres pays signataires du traité de non-prolifération.
Quel est le dilemme lié aux organismes génétiquement modifiés (OGM) ?

Des règles nationales et internationales ont été convenues concernant l’utilisation des OGM. Or, tous les producteurs alimentaires ne sont pas transparents quant à la présence d’OGM dans leurs aliments. Il s’agit également d’un phénomène relativement nouveau, qui suscite des interrogations sur ses effets à long terme. C’est pourquoi de nombreuses personnes s’opposent à la modification génétique des aliments. Dans le même temps, la demande alimentaire augmente en raison de la croissance rapide de la population mondiale, et les OGM pourraient s'avérer indispensables pour répondre aux besoins alimentaires.
Quel est le dilemme lié aux expériences sur les animaux ?

Pour la sécurité et la qualité des médicaments et des denrées alimentaires en particulier, il est important de procéder à des tests sur les animaux, ces tests étant parfois même une obligation légale. Bien que ces essais se heurtent à une grande résistance dans la société, ils restent provisoirement nécessaires. Il va de soi que cela requiert une évaluation minutieuse de nos choix d’investissement.
Quel est le dilemme lié à l’énergie nucléaire ?

L’énergie nucléaire moderne est une manière relativement « propre » de produire de l’énergie. Les émissions de CO2 sont minimes et les centrales nucléaires modernes sont bien plus sûres que les générations plus anciennes. En outre, elles produisent moins de déchets nucléaires. Pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris, l’énergie nucléaire constituera également un élément important du mix énergétique. Cela reste toutefois un problème pour l’opinion publique, malgré la quantité minimale de déchets nucléaires produite par les centrales modernes. 

De manière générale, nous n’investirons pas dans des sociétés actives uniquement dans l’extraction d’énergie nucléaire. Il se peut toutefois que nous investissions dans une entreprise énergétique qui, outre d’autres formes d’énergie, recourt également à l’énergie nucléaire. Ou plutôt, nous investirions dans un « green bond » de ces entreprises. Les green bonds sont des obligations dont le rendement est affecté à des projets d’énergie durable, comme les éoliennes et les panneaux solaires. Les entreprises actives dans l’énergie nucléaire envisagent également d’investir dans les énergies renouvelables, ce que nous souhaitons stimuler en investissant dans ces obligations.

Quel est le dilemme lié au travail des enfants ?

Dans la pratique, il s'avère impossible d’exclure le travail des enfants. Celui-ci se produit généralement au niveau des sous-traitants et est difficile à cerner. La chaîne textile en constitue un bon exemple. Les entreprises concernées ne sont presque jamais directement impliquées dans le travail des enfants mais elles y participent indirectement. Il est plus judicieux d’évaluer la manière dont les entreprises gèrent ces problèmes s’il apparaît que des enfants travaillent dans leur chaîne logistique. Abordent-elles la question avec le sous-traitant ? Sont-elles transparentes quant à l’endroit où elles font fabriquer leurs produits ? Effectuent-elles des contrôles ? Quelles conclusions en tirent-elles ? Nous prenons en compte tous ces facteurs pour évaluer la durabilité des entreprises.

Quel est le dilemme lié aux pays émergents ?

Pour contribuer aux objectifs de développement de l’ONU, nous souhaitons investir dans les pays émergents. Ces pays ont souvent besoin de financement pour avancer sur le plan économique, lutter contre la pauvreté et répondre aux besoins de base. Dans le même temps, les entreprises de ces pays recourent souvent à la corruption, à la pollution et aux mauvaises conditions de travail. 

Pour les sociétés cotées des pays émergents également, nous examinons le score ESG et les controverses, puis nous retenons uniquement les meilleures entreprises. En outre, nous avons sélectionné un certain nombre de fonds qui investissent dans des entreprises non cotées des pays émergents et qui n’ont donc pas de score ESG. Les gestionnaires de ces fonds veillent toutefois à ce que ces entreprises mènent une politique ESG correcte.

Quel est le dilemme lié aux armes nucléaires ?

Nous estimons que tous les producteurs d’armes ne sont pas durables et nous les excluons de notre politique. Les armes controversées, comme les armes nucléaires, en font bien entendu partie. Mais devons-nous dès lors exclure les obligations d’État de pays qui possèdent des armes nucléaires, comme la France ? La France a signé le traité de non-prolifération et est membre de l’OTAN. Elle n’utilisera donc ses armes nucléaires que dans les cas extrêmes et de manière réactive. Dans le même temps, la France s’engage à atteindre ses objectifs environnementaux, contribuant ainsi à la lutte contre le changement climatique. C’est pourquoi nous n’excluons pas les obligations d’État françaises et d’autres pays signataires du traité de non-prolifération.

Quel est le dilemme lié aux organismes génétiquement modifiés (OGM) ?

Des règles nationales et internationales ont été convenues concernant l’utilisation des OGM. Or, tous les producteurs alimentaires ne sont pas transparents quant à la présence d’OGM dans leurs aliments. Il s’agit également d’un phénomène relativement nouveau, qui suscite des interrogations sur ses effets à long terme. C’est pourquoi de nombreuses personnes s’opposent à la modification génétique des aliments. Dans le même temps, la demande alimentaire augmente en raison de la croissance rapide de la population mondiale, et les OGM pourraient s'avérer indispensables pour répondre aux besoins alimentaires.

Quel est le dilemme lié aux expériences sur les animaux ?

Pour la sécurité et la qualité des médicaments et des denrées alimentaires en particulier, il est important de procéder à des tests sur les animaux, ces tests étant parfois même une obligation légale. Bien que ces essais se heurtent à une grande résistance dans la société, ils restent provisoirement nécessaires. Il va de soi que cela requiert une évaluation minutieuse de nos choix d’investissement.

Quel est le dilemme lié à l’énergie nucléaire ?

L’énergie nucléaire moderne est une manière relativement « propre » de produire de l’énergie. Les émissions de CO2 sont minimes et les centrales nucléaires modernes sont bien plus sûres que les générations plus anciennes. En outre, elles produisent moins de déchets nucléaires. Pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris, l’énergie nucléaire constituera également un élément important du mix énergétique. Cela reste toutefois un problème pour l’opinion publique, malgré la quantité minimale de déchets nucléaires produite par les centrales modernes. 

De manière générale, nous n’investirons pas dans des sociétés actives uniquement dans l’extraction d’énergie nucléaire. Il se peut toutefois que nous investissions dans une entreprise énergétique qui, outre d’autres formes d’énergie, recourt également à l’énergie nucléaire. Ou plutôt, nous investirions dans un « green bond » de ces entreprises. Les green bonds sont des obligations dont le rendement est affecté à des projets d’énergie durable, comme les éoliennes et les panneaux solaires. Les entreprises actives dans l’énergie nucléaire envisagent également d’investir dans les énergies renouvelables, ce que nous souhaitons stimuler en investissant dans ces obligations.

Julien Richelle

Investir chez ABN AMRO Private Banking

Vous souhaitez investir chez ABN AMRO Private Banking ? Si tel est le cas, veuillez contacter Julien Richelle pour discuter de vos souhaits et de vos besoins. Faites connaissance avec nos services personnels.