Hedge funds – Académie des investisseurs

 

Qu’est-ce qu’un hedge fund ?

Les hedge funds sont des fonds de placement. Mais contrairement aux fonds de placement « ordinaires », les hedge funds utilisent davantage de stratégies pour obtenir un rendement. Les fonds de placement ordinaires investissent d’après un indice de comparaison, l’indice de référence ou benchmark. L’objectif du gestionnaire de fonds est d’obtenir un rendement supérieur à celui du benchmark. Par conséquent, il peut uniquement obtenir un rendement dans un marché haussier. C’est ce qu’on appelle aussi la prise de positions longues. C’est pourquoi les fonds de placement ordinaires sont également appelés des fonds « long-only ». 

Les hedge funds ont une politique d’investissement plus large, qui confère plus de liberté au gestionnaire de fonds pour tenter d’obtenir un rendement. L’accent est mis sur l’obtention d’un rendement absolu positif et non pas tant sur une performance supérieure à celle d’un indice. Par exemple, le gestionnaire de fonds peut prendre une position « courte » (short). Cela signifie qu’il vend un produit d’investissement qu’il ne détient pas à ce moment-là. Ou alors, il peut utiliser des produits dérivés (tels que des options, des futures, des swaps et des forwards) pour protéger le capital. Les hedge funds ont aussi souvent recours à l’effet de levier (voir ci-dessous), ce qui permet au fonds de contracter des emprunts pour financer des placements qu’il juge intéressants. En somme, les hedge funds permettent une plus grande diversification de votre portefeuille d’investissement et ils peuvent ainsi généralement avoir un effet positif sur le rapport risque/rendement.

Ce que vous devez savoir sur les hedge funds

Les hedge funds relèvent de la catégorie des produits d’investissement complexes. Il est donc important de bien vous informer avant d’investir dans un hedge fund.

  1. Lisez d’abord les informations sur les fonds de placement

    Sous certains aspects, les hedge funds obéissent aux mêmes règles que les fonds de placement « ordinaires », comme l’obligation d’avoir un DIC et un prospectus. Ils peuvent également être à capital variable ou à capital fixe.

  2. Attention au bêta

    Le prix d’un hedge fund est plus sensible aux fluctuations du marché que le prix d’un fonds de placement ordinaire. Cette sensibilité est exprimée par le bêta. Le bêta d’un hedge fund indique dans quelle mesure le prix de ce hedge fund évolue par rapport à un benchmark, le bêta de ce benchmark étant exprimé par une valeur de 1. Si le bêta du hedge fund est supérieur à 1, les performances du hedge fund seront particulièrement bonnes dans des marchés haussiers. Mais l’inverse est également vrai : les hedge funds enregistreront de très mauvaises performances dans des marchés baissiers. Plus le bêta du hedge fund est élevé, plus le hedge fund est sensible aux mouvements du marché.

  3. L’objectif de la plupart des hedge funds : un rendement absolu

    De nombreux hedge funds ont pour objectif d’obtenir un rendement absolu (« absolute return »), quelles que soient les conditions de marché. La plupart des fonds « long only » se concentrent plutôt sur le rendement relatif (« relative return ») : ils veulent surperformer le benchmark. Un fonds à rendement absolu vise à limiter les pertes importantes. Pour y parvenir, il utilise des produits dérivés qui offrent une certaine protection aux investissements sous-jacents. Dans ce cas, le gestionnaire de fonds accepte qu’il ne pourra pas profiter pleinement d’un marché haussier.

    Absolute return
  4. Une stratégie importante des hedge funds : la vente à découvert

    Les hedge funds ont la possibilité de faire de la vente à découvert (« short selling »). Les fonds de placement ordinaires n’ont pas cette possibilité et prennent uniquement des positions longues. En prenant des positions courtes, un hedge fund peut obtenir un rendement même dans des marchés baissiers. 

    Comment fonctionne la vente à découvert ? Si le gestionnaire d’un hedge fund ne s’attend pas à ce qu’une action donnée enregistre de bonnes performances, il peut décider de vendre cette action à découvert. Il emprunte alors des actions pour une période déterminée et les revend immédiatement. Il vend donc des actions qu’il ne possède pas réellement (vente à découvert). Si, pendant la période de la vente à découvert, le prix de l’action diminue, le gestionnaire de fonds peut racheter les actions à un prix inférieur à celui auquel il les a vendues précédemment. Il rembourse ainsi les actions empruntées tout en réalisant un bénéfice sur les actions. Cependant, si le prix de l’action augmente contrairement à ses attentes, il réalise une perte. Il doit alors racheter les actions à un prix plus élevé que celui auquel il les avait vendues précédemment. Le gestionnaire ne doit pas réellement prendre les positions courtes : il peut aussi les reproduire au moyen de produits dérivés (options et futures).

  5. Frais des hedge funds

    De par la possibilité d’utiliser des stratégies différentes, les frais d’un hedge fund sont souvent plus élevés que les frais d’un fonds de placement ordinaire. Les frais de gestion sont généralement un pourcentage fixe du patrimoine sous gestion du hedge fund. En outre, le gestionnaire d’un hedge fund peut calculer une commission liée aux résultats. L’objectif de cette commission liée aux résultats est de faire en sorte que le gestionnaire profite des bonnes performances du fonds, à l’instar des investisseurs. Il mettra donc tout en œuvre pour obtenir le rendement le plus élevé possible. En contrepartie de ces efforts, l’investisseur lui cède une partie du rendement. En général, les commissions liées aux résultats des hedge funds se situent entre 5 % et 20 % du rendement positif sur une base annuelle.

 

Avantages de l’investissement dans des hedge funds

Les hedge funds offrent un certain nombre d’avantages par rapport aux fonds de placement ordinaires :

  • Meilleure diversification de l’ensemble du portefeuille de placements. Cette forme de diversification peut réduire l’effet négatif d’un marché baissier sur l’ensemble de votre portefeuille de placements.
  • Grâce à l’utilisation de stratégies de rendement absolu, le rendement dépend moins des conditions de marché.
  • L’adoption de positions longues et courtes permet de tirer profit d’un marché haussier comme d’un marché baissier.

Inconvénients de l’investissement dans des hedge funds

Outre les risques d’investissements généraux, l’investissement dans des hedge funds comporte les risques suivants :

  • Les hedge funds peuvent avoir recours à des produits de levier (options et futures) et à des ventes à découvert. Ils peuvent également emprunter de l’argent pour augmenter l’investissement dans une position donnée (« effet de levier »). Cet « effet de levier » permet de réagir à de légères différences de prix entre les produits d’investissement. Par conséquent, les risques pris par les hedge funds individuels peuvent être plus importants que ceux des fonds de placement ordinaires.

  • Vous pouvez perdre (une partie de) votre investissement.

  • Veillez donc à en savoir autant que possible sur un hedge fund avant d’y investir.

  • Les investissements des hedge funds peuvent être complexes et manquer de transparence, car le portefeuille n’est pas basé sur un benchmark. Pour un investisseur particulier, il est difficile de déterminer dans quoi les hedge funds investissent.

  • Les frais des hedge funds ne sont pas toujours clairs en raison de l’utilisation d’une commission liée aux résultats, souvent assortie de conditions différentes. En outre, les frais de gestion sont souvent plus élevés que les frais de gestion des fonds de placement ordinaires. 

  • Les hedge funds sont souvent moins liquides ; ils ne sont pas toujours négociables sur une base quotidienne. Dans certaines situations, le gestionnaire de fonds peut même clôturer le hedge fund. Dans ce cas, vous ne pouvez pas vendre votre investissement dans le hedge fund.

 

Les risques des hedge funds :

  • Risque de liquidité :
  • Les investissements dans les hedge funds ne sont généralement pas très liquides. La période entre la vente des participations au hedge fund et le crédit du produit de la vente peut varier de quelques semaines à plusieurs mois, selon le produit choisi.

  • Risque de crédit :
    Le risque qui survient si l’entreprise dans laquelle il est investi fait faillite ou si les primes de risque de crédit augmentent. C’est particulièrement le cas pour les hedge funds qui appliquent des stratégies Equity Hedge long, short et Event Driven.

  • Transparence :
    Un facteur de risque important est le manque de transparence de la politique d’investissement. Les hedge funds sont généralement établis dans des pays où le contrôle exercé par une autorité est faible ou inexistant, ce qui les expose beaucoup plus à des risques tels que la fraude, le non-respect de la stratégie d’investissement et la mise en danger de la structure financière.

  • Risque de marché :
    Le risque de perte de valeur d’un hedge fund à la suite d’un mouvement baissier du marché.

  • Risque de volatilité :
    Les hedge funds qui travaillent activement avec des produits dérivés peuvent être fortement affectés par une augmentation de la volatilité (variations de cours). Par conséquent, les primes de risque augmentent, entraînant ainsi une augmentation des coûts d’exécution de la stratégie d’investissement.

  • Risque de contrepartie :
    Il s’agit du risque que la contrepartie ne soit pas en mesure de remplir ses obligations. Les hedge funds qui ont recours à des produits dérivés de gré à gré (dérivés sur mesure) doivent faire preuve de sélectivité par rapport à la contrepartie avec laquelle ils font affaire. En effet, une position d’investissement rentable se transforme en une perte si la contrepartie n’est pas en mesure de remplir ses obligations. En outre, il a été confirmé qu’il existe davantage de risques pour les hedge funds dans les pays où la surveillance est faible.
 

Coûts et fiscalité des hedge funds :

  • Taxe sur les opérations de bourse (TOB) :
    La plupart des fonds sont soumis à une taxe boursière lorsque les parts sont vendues.
  • Précompte mobilier sur les dividendes :
    S’applique aux dividendes sur les actions de distribution. En Belgique, vous devez payer le précompte mobilier sur les dividendes perçus.
  • Droit de garde :
    Les frais de garde d’un instrument sur un compte-titres.
  • Frais d’entrée et de sortie :
    Uniques et exprimés en pourcentage du capital investi (ne s’applique pas lorsque les parts sont revendues).
  • Commission du gestionnaire de hedge fund :
    Le coût du recours à son expertise pour générer un rendement absolu (commission de gestion + commission de performance) peut être élevé. En échange de leur expertise, les hedge funds exigent dans la plupart des cas à la fois une commission de gestion et une commission de performance. La commission de gestion est un pourcentage fixe du montant investi. La commission de performance est un pourcentage du bénéfice annuel que vous cédez au hedge fund. Dans la plupart des cas, la commission de performance n’est pas perçue tant qu’un certain bénéfice n’a pas été réalisé.
  • Frais courants :
    Parmi les frais courants, on retrouve notamment la commission de gestion et la commission de performance. Vous ne devez pas payer ces frais lors de l’achat du fonds, mais ils sont déduits (annuellement) du rendement.
  • Taxe sur la plus-value :
    Si un fonds investit plus de 10 % (25 % pour les acquisitions antérieures au 01/01/2018) dans des créances, la plus-value est imposable au taux du précompte mobilier (taxe Reynders).
Pour un aperçu récent de nos coûts standard et de la fiscalité, vous pouvez consulter notre liste tarifaire.

Investir avec ABN AMRO Private Banking Belgium

Artikel keuzeblok

Gestion Discrétionnaire

Vous préférez laisser la gestion de votre portefeuille à des spécialistes ? Avec la Gestion Discrétionnaire, vous déléguez la gestion de votre patrimoine en fonction de votre profil, avec des solutions financières qui correspondent à vos besoins à long terme.

Artikel keuzeblok

Conseil en investissement

Vous appréciez les conseils de nos experts, mais vous souhaitez prendre les décisions vous-même. Vous préférez donc investir avec l’aide d’un conseiller. Avec votre conseiller en investissement d’ABN AMRO Private Banking, vous développez un portefeuille équilibré en fonction de vos connaissances et de votre profil.

Artikel keuzeblok

Investir en toute autonomie

Vous avez de l'expérience et des connaissances solides en matière de investissements et de marchés financiers. Vous suivez de près l’actualité économique et les cours de la Bourse. Vous tenez donc à réaliser vos investissements en toute autonomie, par internet ou par téléphone.