Fonds de placement – Académie des investisseurs

 

Qu’est-ce qu’un fonds de placement ?

Dans un fonds de placement, votre argent est investi en même temps que celui des nombreux autres participants au fonds. Vous achetez donc une partie du fonds de placement, dont vous devenez copropriétaire. Cette partie est appelée une participation ou une part. Un fonds de placement est fondé par une maison de fonds. Pour sa gestion, le fonds nomme un gestionnaire de fonds, aussi appelé gestionnaire d’actifs ou gestionnaire.

Wat is een beleggingsfonds?

Diversifier facilement avec les fonds de placement

Le gestionnaire investit l’argent réuni de tous les participants, par exemple dans de nombreuses actions différentes (un fonds d’actions), dans de nombreuses obligations différentes (un fonds obligataire) ou dans des biens immobiliers (un fonds immobilier). Il peut aussi s’agir d’une combinaison de ces catégories de placements (un fonds mixte). 

Selon la composition du portefeuille du fonds de placement, tous les risques liés aux actions, aux obligations et à l’immobilier peuvent donc également s’appliquer aux fonds de placement. L’investissement dans un fonds de placement est un moyen de diversifier facilement votre portefeuille de placements. Vous pouvez vous-même accroître cette diversification en investissant dans plusieurs fonds de placement qui se concentrent chacun sur un domaine différent : par exemple, différentes régions ou différents secteurs d’activité.

 

Ce que vous devez savoir sur les fonds de placement

Il existe des fonds de placement de toutes sortes et de toutes tailles. Voici certaines choses à savoir avant d’investir dans un fonds de placement :

  1. Lisez le Document d’informations clés pour l’investisseur

    Le Document d’informations clés pour l’investisseur (DICI) (en anglais, « Key Investor Information Document » ou « KIID ») est un document standardisé qui contient les principales informations relatives à un fonds de placement. Il reprend notamment l’objectif, les caractéristiques, les risques et les frais du fonds. La plupart des fonds de placement européens sont soumis au contrôle des autorités de surveillance des marchés financiers européens. L’établissement d’un DICI est obligatoire. Le DICI vous permet de mieux évaluer les risques d’un fonds de placement et de comparer plus facilement les fonds de différents fournisseurs entre eux. Vous pouvez ainsi décider si vous souhaitez investir dans ce fonds de placement. Lisez attentivement ce document avant d’investir dans le fonds de placement en question.

    Chaque DICI présente aussi un indicateur de risque. Cet indicateur vous permet de mesurer immédiatement le risque du fonds de placement sur une échelle de 1 à 7, où 1 représente le risque le plus faible et 7 le risque le plus élevé. Le calcul du risque repose principalement sur la volatilité des investissements repris au sein du fonds : plus la valeur de ces investissements augmente ou diminue fortement, plus l’indicateur de risque est élevé.

  2. Mieux encore : lisez le prospectus

    Les fonds de placement ont obligatoirement un prospectus. Avec un prospectus approuvé, les fonds de placement peuvent être admis sur un marché financier, comme une bourse. Le Document d’informations clés pour l’investisseur contient les principales informations relatives au fonds de placement, sur lesquelles vous pouvez baser votre décision d’investissement. Quant au prospectus, il contient des informations plus détaillées sur le fonds de placement.

  3. Des frais variables selon le fonds de placement

    Les frais d’un fonds de placement ont une influence sur son rendement. Il est donc important de connaître les frais facturés par le fonds. Ces frais sont également indiqués dans le DICI. Chaque fonds compte des frais pour la gestion du fonds. Il s’agit notamment des frais d’entrée, des frais de gestion, des frais administratifs et des frais de transaction :

    • Les frais d’entrée sont des frais uniques à l’achat de parts du fonds. Ils sont habituellement exprimés en pourcentage du capital que vous investissez. 
    • Les frais de gestion et les frais administratifs constituent ensemble les « frais courants ». Ces frais courants peuvent varier d’une année à l’autre. 
    • Les frais de transaction sont les frais encourus par le gestionnaire de fonds pour acheter et vendre les investissements sous-jacents au sein du fonds. Ces frais de transaction ne font pas partie des frais courants et ne sont pas non plus indiqués dans le DICI.  
    Les frais courants et les frais de transaction sont déjà intégrés au prix du fonds de placement et sont déterminés par le fonds de placement. Vous ne devez pas payer ces frais à l’achat du fonds, mais ils sont déduits (annuellement) de la valeur nette d’inventaire. 
    Il est également possible que vous deviez payer des frais de transaction à votre banque ou à votre courtier lorsque vous achetez ou vendez un fonds de placement.
  4. Les fonds de placement se négocient par jour à un prix unique

    La plupart des fonds de placement sont bien négociables. Il convient toutefois de tenir compte du fait que le prix de presque tous les fonds de placement n’est fixé qu’une fois par jour. Comment cela fonctionne-t-il ? Le gestionnaire de fonds rassemble tous les ordres d’achat et de vente de la journée et les règle entre eux. Il fixe un prix sur cette base. Le moment où il le fait s’appelle l’heure limite de centralisation (« cut-off time »). Si vous passez un ordre avant l’heure limite, le gestionnaire de fonds l’exécute au prix de l’heure limite du même jour. Si vous passez un ordre après l’heure limite, le gestionnaire de fonds exécute votre ordre le jour suivant, au prix fixé à l’heure limite de ce jour-là. Pour la plupart des fonds de placement européens, l’heure limite de centralisation tombe en fin d’après-midi. L’heure limite appliquée à chaque fonds de placement est indiquée dans les caractéristiques du fonds de placement.
  5. Il existe des fonds de placement à capital variable (« open-end ») et à capital fixe (« closed-end »)

    Le gestionnaire de fonds ne détermine pas toujours le prix du fonds de placement de la même manière. Cette différence tient à la façon dont le fonds de placement peut émettre de nouvelles participations. Nous distinguons ici les fonds de placement à capital variable (« open-end ») (SICAV) et les fonds de placement à capital fixe (« closed-end ») (SICAF). 

    • Dans un fonds de placement à capital variable, le gestionnaire de fonds peut émettre et retirer de nouvelles participations à tout moment. En effet, il n’y a pas de limite au nombre de droits de participation en circulation (participations). De ce fait, le fonds de placement peut facilement autoriser de nouvelles participations ou retirer des participations existantes, de sorte que le prix du fonds est très peu sensible aux fluctuations de l’offre et de la demande. Le gestionnaire de fonds détermine en effet principalement le prix sur la base de la valeur réelle des placements sous-jacents et des autres avoirs (actifs) du fonds de placement. Cette valeur s’appelle la valeur intrinsèque. La probabilité de fortes fluctuations du cours est dès lors beaucoup plus faible pour un fonds de placement à capital variable que pour un fonds de placement à capital fixe. La plupart des fonds de placement dans lesquels vous pouvez investir chez ABN AMRO sont des fonds de placement à capital variable.
    • Dans le cas d’un fonds de placement à capital fixe, le nombre total de participations que le fonds peut émettre est fixe. Le prix d’un tel fonds de placement peut ainsi être très sensible à l’offre et à la demande et diverger de la valeur réelle du fonds (sur la base des actifs sous-jacents). Par exemple, si de nombreux investisseurs veulent acheter le fonds, la demande est beaucoup plus importante que l’offre. Cela pourrait entraîner une forte hausse du cours du fonds. Si les investisseurs veulent vendre le fonds de placement en masse, l’offre est beaucoup plus importante que la demande. Et cela pourrait entraîner une forte baisse du cours du fonds. Avec un fonds de placement à capital fixe, il est donc possible que vous ne puissiez pas acheter ou vendre le fonds de placement au moment et au prix que vous voulez. De ce fait, le risque de liquidité augmente, ce qui peut vous être préjudiciable, surtout dans un marché négatif.
  6. Il existe des fonds de placement de distribution et de capitalisation

    Avec un fonds de distribution, vous recevez un dividende à une date convenue conformément à la politique de dividendes du fonds. 

    En revanche, les fonds de capitalisation ne distribuent pas de dividendes. Les revenus collectés par le fonds sont dès lors réinvestis au sein du fonds, de sorte que vous ne recevez la plus-value qu’à la vente de vos parts.

  7. Et il existe des fonds de placement actifs et passifs (« ETF »)

    La plupart des fonds de placement dans lesquels vous pouvez investir chez ABN AMRO sont des fonds de placement actifs. Dans un fonds de placement actif, un gestionnaire de fonds choisit les investissements selon une stratégie déterminée et tente ainsi d’obtenir un rendement supérieur à celui de l’indice de comparaison (l’indice de référence ou « benchmark »).

    Un fonds indiciel ou « Exchange Traded Fund » (« ETF ») est généralement un fonds d’investissement passif. Cela signifie que le gestionnaire de fonds se contente de suivre l’indice de référence et vise à obtenir le même rendement (ou presque) que celui de cet indice.

 

Les avantages des fonds de placement

  • Les investissements sont sélectionnés et gérés par un gestionnaire de fonds expérimenté, lui-même soutenu par de nombreux spécialistes. En tant qu’investisseur dans un fonds, vous bénéficiez de leurs connaissances et de leur expertise. 
  • Les placements d’un fonds de placement sont diversifiés. Grâce à cette diversification, la valeur de votre participation dans un fonds est souvent moins sujette à d’importantes fluctuations, surtout par rapport à des investissements dans des produits de placement individuels. 
  • Certains fonds de placement vous permettent d’investir dans des marchés ou dans des secteurs auxquels vous avez difficilement accès en tant qu’investisseur particulier. 

Les inconvénients des fonds de placement

  • Quelle que soit l’expertise du gestionnaire de fonds, dans un fonds de placement aussi, le rendement de vos investissements peut s’avérer décevant. Vous pouvez perdre (une partie de) votre investissement.
  • Le cours et la négociabilité des fonds de placement ne sont pas disponibles à chaque minute, mais seulement une fois par jour. 
  • En investissant dans un fonds, vous diversifiez davantage votre risque. Mais si vous investissez trop dans un seul type de fonds de placement, vous pouvez aussi nuire à votre rendement, par exemple si vous investissez uniquement dans des actions ou dans un seul secteur.
 

Les risques des fonds de placement

  • Risque de liquidité :
    Reflète la difficulté de vendre une part. Dans le cas des fonds de placement, ce risque est limité, car les fonds de placement à capital variable peuvent racheter les parts/actions à leur valeur d’inventaire. Dans le cas des fonds de placement à capital fixe, cette possibilité de rachat par l’institution n’existe pas. L’investisseur doit entrer sur le marché secondaire, où la liquidité varie d’un fonds à l’autre.

  • Risque de change :
    Ce risque dépend principalement des titres dans lesquels le fonds lui-même investit. Si les entreprises dans lesquelles, par exemple, un fonds d’actions investit perdent de la valeur, votre investissement dans ce fonds de placement perdra également de la valeur.

  • Risque de rendement :
    Un fonds de placement distribue souvent un dividende. Dans le cas des fonds de capitalisation, le dividende est automatiquement réinvesti dans le fonds et fait ainsi partie de la valeur nette d’inventaire. Le dividende d’un fonds de distribution varie en fonction du revenu des actifs détenus.

  • Risque de taux de change :
    Lorsqu’un fonds de placement est libellé en devise étrangère ou investit dans des actifs sous-jacents cotés en devise étrangère, il existe un risque de change. Les cours des devises fluctuent en effet tous les jours. Si la devise dans laquelle le fonds ou l’actif sous-jacent est coté perd de sa valeur, le montant que vous recevez dans votre devise de base peut être inférieur à l’investissement initial.

  • Risque de taux :
    Le risque de taux dépend de la composition du portefeuille sous-jacent. Il est évidemment plus important pour les fonds qui investissent dans des actifs à revenu fixe, mais il est aussi présent dans les fonds qui investissent dans d’autres actifs, tels que les actions.
 

Impôts sur les fonds de placement

  • Taxe sur les opérations de bourse (TOB) :
    La plupart des fonds sont soumis à une taxe boursière lorsque les parts sont vendues.

  • Précompte mobilier sur les dividendes :
    En Belgique, vous devez uniquement payer un précompte mobilier sur les dividendes perçus sur les actions de distribution.

  • Taxe sur la plus-value :
    Si un fonds investit plus de 10 % (25 % pour les acquisitions antérieures au 01/01/2018) dans des créances, la plus-value est imposable au taux du précompte mobilier (taxe Reynders).

Pour un aperçu récent de nos coûts standard et de la fiscalité, vous pouvez consulter notre liste tarifaire.

Investir avec ABN AMRO Private Banking Belgium

Artikel keuzeblok

Gestion Discrétionnaire

Vous préférez laisser la gestion de votre portefeuille à des spécialistes ? Avec la Gestion Discrétionnaire, vous déléguez la gestion de votre patrimoine en fonction de votre profil, avec des solutions financières qui correspondent à vos besoins à long terme.

Artikel keuzeblok

Conseil en investissement

Vous appréciez les conseils de nos experts, mais vous souhaitez prendre les décisions vous-même. Vous préférez donc investir avec l’aide d’un conseiller. Avec votre conseiller en investissement d’ABN AMRO Private Banking, vous développez un portefeuille équilibré en fonction de vos connaissances et de votre profil.

Artikel keuzeblok

Investir en toute autonomie

Vous avez de l'expérience et des connaissances solides en matière de investissements et de marchés financiers. Vous suivez de près l’actualité économique et les cours de la Bourse. Vous tenez donc à réaliser vos investissements en toute autonomie, par internet ou par téléphone.