Perspectives d'investissement 2020

Partager

Dans ce document, nous présentons notre vision de la situation économique actuelle et nos pronostics économiques pour 2020. Nous analysons la situation macroéconomique globale et traduisons celle-ci en prévisions de croissance économique.

La croissance économique a ralenti en 2019. De nombreux investisseurs craignaient qu’une récession ne soit imminente, mais nous voyons à présent percer quelques rayons de soleil prudents. Il y a donc lieu d’être un peu plus optimiste. Nous ne prévoyons pas de récession en 2020 – par conséquent, une période de croissance économique faible mais réelle s’annonce. Pour les investisseurs, il est important de maintenir un portefeuille équilibré. Nous leur suggérons d’investir un peu moins dans les obligations, de continuer à investir dans les actions et de garder une marge de liquidités.

Strategy svg

De discrets signes d’éclaircie

La croissance économique a ralenti en 2019. De nombreux investisseurs craignaient qu’une récession ne soit imminente, mais nous voyons à présent percer quelques rayons de soleil prudents. Il y a donc lieu d’être un peu plus optimiste. Nous ne prévoyons pas de récession en 2020 – par conséquent, une période de croissance économique faible mais réelle s’annonce. Pour les investisseurs, il est important de maintenir un portefeuille équilibré. Nous leur suggérons d’investir un peu moins dans les obligations, de continuer à investir dans les actions et de garder une marge de liquidités.

En savoir plus

Analysis_300 dpi.svg

Opportunités d’investissement dans le stockage d’énergie

Les gouvernements et les entreprises s’efforcent de réduire les émissions de CO2. Notre approvisionnement en électricité dépendra toujours plus des énergies renouvelables. Or, nous avons également besoin d’énergie renouvelable pour faire rouler nos voitures électriques, ce qui implique un enjeu crucial dans le stockage de l’énergie. Cela offre des opportunités aux investisseurs.

En savoir plus

Télécharger les Perspectives d'investissement

De discrets signes d’éclaircie​ (PDF 2 MB)

Mieux nous connaitre

Risques liés aux investissements

Nous rencontrer

FAQ

Le pire est-il bientôt derrière nous ?

L’économie mondiale peut s’appréhender sous plusieurs angles : les secteurs manufacturier et des services, le commerce international et le consommateur.

Lentement mais sûrement, nous pensons que le secteur industriel cessera de se détériorer et qu'il pourrait même s'améliorer. L’industrie automobile, qui a été durement touchée, en particulier en Allemagne, devrait se redresser progressivement. Sur le front commercial, si les incertitudes restent élevées, les derniers développements plaident pour la mise en place d’un accord qui aura valeur de trêve. Enfin, le consommateur reste soutenu par des marchés du travail toujours créateurs d’emploi. Ces facteurs doivent soutenir l'économie mondiale en 2020.

Quels sont les risques à prendre en compte en 2020 ?

Tout ne sera pas au beau fixe en 2020.

Sur le plan économique, l'industrie manufacturière est encore fragile. Cela signifie que le risque de contagion au secteur des services et au marché de l’emploi ne peut être définitivement écarté.

Sur le plan géopolitique, un accord entre les Etats-Unis et la Chine ne règlera pas tout ; les élections américaines et pour corollaire la procédure de destitution lancée à l’encontre du Président Trump ainsi que le feuilleton du Brexit retiendront certainement l’attention des investisseurs.

Quelle est votre position sur les actions ?

Nous commençons 2020 avec un positionnement neutre à l’égard des actions.

Au sein de cette classe d’actifs, nous privilégions toujours les actions américaines aux marchés européens. Néanmoins, l’allocation entre les deux zones est désormais plus équilibré, le marché américain souffrant de niveaux de valorisations moins attractifs que son homologue européen. Nous restons neutres vis-à-vis des marchés émergents, exposé au ralentissement chinois.

En termes de secteurs, nous recommandons d'investir dans les entreprises des domaines de la santé et des technologies de l'information. Ces deux secteurs peuvent surperformer dans un environnement de croissance économique modeste. Les secteurs des produits de consommation de base et des services publics sont sous-représentés en raison de leur sensibilité au Taux. Enfin, nous sommes plus constructifs, et désormais neutres, sur le secteur financier.

Faut-il s’intéresser aux énergies renouvelables ?

Le développement du secteur des énergies renouvelables offre des opportunités d'investissement intéressantes. Et l'argument ici n'est pas uniquement environnemental. L'économie est de plus en plus à même de bénéficier de tels investissements. Le coût des énergies renouvelables, de l'énergie éolienne à l'énergie solaire, a baissé bien plus rapidement que prévu.

Avec l'augmentation de l'utilisation des énergies renouvelables, l'intérêt pour le stockage énergétique et les batteries est lui aussi en hausse. Il existe (sans aucun doute) des opportunités à saisir dans ce secteur. Un autre domaine porteur est celui des véhicules électriques.

Y a-t-il des opportunités sur les obligations ?

Bien que nous soyons moins enthousiastes sur les obligations en raison des niveaux de taux historiquement faibles, nous voyons encore des opportunités. Elles se manifestent d’abord dans les entreprises. Celles-ci possèdent en effet une espérance de rendement positive et seront soutenues par les programmes d’achat des banques centrales. Ensuite, les obligations des pays émergents sont à considérer comme un axe de diversification ; elles devraient bénéficier de taux d'intérêt et d'une inflation en baisse. Enfin, les obligations des pays dits périphériques de la zone euro constituent un dernier axe de diversification