Stratégie d’investissement

L’économie retrouve progressivement le chemin de la reprise grâce à des facteurs de soutien. A la clef : une diminution des risques. Nous privilégions les actions comme moteur de la performance, sous réserve d’une diversification bien dosée.

Cap vers 2015

L'année 2015 a très bien commencé.  Les perspectives restent excellentes pour les mois à venir. De nouveaux facteurs de soutien alimentent une reprise plus équilibrée et plus homogène. La faiblesse des prix du pétrole fait office de manne fiscale et le dynamisme américain se propage sous l’effet de la hausse du dollar. En Europe, l’austérité diminue et les banques centrales de la planète protègent la reprise. La croissance mondiale avoisinera ainsi 3,8% en 2015. Outre la relance de la consommation, la baisse des coûts des intrants et de financement entretiendra des marges bénéficiaires élevées et soutiendra les valorisations des actions.

Les actions européennes et émergentes (surpondérées) offrent un potentiel d’appréciation et des atouts de diversification. Aux Etats-Unis (neutre), la dynamique du marché bénéficie de tendances solides dans les technologies de l’information et la santé. Des épisodes de volatilité déclenchés par la perspective de hausse des taux et un trou d’air dans l’activité en Europe sont à prévoir. Ces risques sont connus, contrairement à ceux liés aux élections et à la géopolitique européennes, moins tangibles.

Verder herstel in 2015

Tendances

Défis

Opportunités

Didier Duret – Directeur de la politique d’investissements,
ABN AMRO Private Banking