Saisir l’essentiel

Didier Duret Quarterly OutlookLe principal message que nous souhaitons faire passer ce trimestre est le suivant : l’économie réelle est plus importante que la somme des risques diffus. Cela étant, comme toujours, il faut faire des choix.

Perspectives du quatrième trimestre 2014

De nouveaux objectifs doivent être fixés pour adapter les portefeuilles et les positionner en fonction de l’évolution de l’environnement toujours en mouvement. Notre principale recommandation tactique reste inchangée : profiter des corrections à court terme pour se positionner sur les entreprises tournées vers la création de valeur.

Il est d’autant plus important de se concentrer sur l’essentiel à un moment où les tensions géopolitiques et le risque d’une croissance atone assombrissent le ciel européen. Ces nouvelles incertitudes peuvent fragiliser la région, mais elles doivent être relativisées au regard de la vigueur de l’économie américaine et de la capacité des entreprises internationales à « surperformer » les économies domestiques. Nous pensons par ailleurs que la crainte d’une nouvelle récession en Europe n’est pas justifiée au vu du regain d’optimisme suscité par les perspectives de l’économie américaine. Et si de nouvelles tensions géopolitiques se font jour, elles surviennent dans un contexte d’énergie abondante.

Notre conviction dans la capacité des actions à être le moteur de la performance reste intacte, mais les portefeuilles doivent être suffisamment diversifiés pour réduire les risques, anciens ou nouveaux. A cette fin, les investisseurs peuvent par exemple privilégier les secteurs des technologies de l’information et de la santé – riches en industries d’avenir – ou se pencher sur les bénéficiaires des nouvelles sources d’énergie. La variété des opportunités d’investissement offertes par les marchés émergents est également propice à la diversification et est un moyen d’investir dans la reprise. De plus, les hedge funds de type long/short equity peuvent servir de protection contre le risque de correction du marché.