Entretien avec Filip Palmans

Filip Palmans PortraitFilip Palmans a rejoint l’équipe de Private Banking à la fin de l’an dernier. Ce nouvel interlocuteur se charge exclusivement de nos clients I&C, dont vous faites partie. ABN AMRO tient à prouver son engagement en faveur de ce segment, et de ses besoins et souhaits spécifiques, en lui garantissant un service professionnel et dévoué.

Filip, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis responsable de l’équipe Institutions et Associations caritatives (I&C) d’ABN AMRO Belgique depuis 2013. Il y a 20 ans que je suis actif dans le monde financier, notamment dans le custody et la gestion de portefeuille. Dans ce cadre, j’ai souvent travaillé avec des institutions et des associations caritatives. Je connais donc bien le secteur.

Pourquoi le segment I&C est-il considéré comme un segment à part entière ?

Les institutions et les associations caritatives ont des souhaits et des besoins très spécifiques en matière de planification patrimoniale et de gestion de portefeuille. Cela est dû au fait qu’elles appliquent un système unique de normes et de valeurs, ou que leur culture d’entreprise ou leur cadre réglementaire impose des exigences spécifiques en termes de gestion financière. De ce fait, par exemple, elles peuvent privilégier la préservation de leur patrimoine et viser plutôt une fructification à long terme. D’autres clients préfèrent transposer leur objet social dans leur gestion financière, par exemple en optant pour des placements durables.

Comment ABN AMRO peut-elle aider les clients I&C à concrétiser ces aspirations ?

Permettez-moi tout d’abord de souligner qu’ABN AMRO est une banque sûre et stable. Forte d’une note de crédit A, elle continue à faire partie de l’élite en Europe et dans le monde. Elle s’est aussi assuré une présence ininterrompue en Belgique depuis 1960. Actuellement, nous occupons ici près de 200 personnes, et nous mettons résolument l’accent sur la croissance. Le segment I&C joue d’ailleurs un rôle important à cet égard. Private Banking, dont fait partie l’équipe I&C, est l’un des piliers de nos activités en Belgique. Les clients peuvent compter sur des solutions sur mesure, sur une prise en charge personnalisée, ciblée sur une relation à long terme, dans le souci de la préservation du capital.

Au sein du segment I&C, nous gérons aujourd’hui des mandats pour le secteur public, pour des écoles et des universités, des hôpitaux et des institutions religieuses. Nous nous appuyons notamment sur l’expérience et l’expertise d’I&C Pays-Bas, qui propose une vaste gamme de services et qui ne se limite pas à la gestion des réserves financières. L’équipe néerlandaise fournit des conseils adaptés aux fonctions d’administration et organise des séminaires, comme dernièrement sur le crowd funding pour les institutions religieuses. À terme, nous prévoyons de lancer le même service en Belgique. Je précise que nous avons également développé un bon niveau d’expertise dans cette niche en France et en Allemagne.

Concrètement, pour quels services les clients I&C peuvent-ils faire appel à ABN AMRO ?

Nous offrons à nos clients un éventail de solutions de placement, de la gestion de portefeuille au conseil en placements et aux produits structurés.

Étant donné leurs besoins spécifiques, de nombreux clients I&C apprécient le mandat Multi Manager et le mandat placements durables dans le cadre de la gestion de portefeuille.

Nous pouvons aussi proposer des services de gestion de trésorerie, notamment par l’intermédiaire de comptes productifs d’intérêts ou de crédits sur titres.

En quoi consiste le mandat Multi Manager ?

Le mandat Multi Manager investit exclusivement dans des fonds externes et est basé à 100 % sur une architecture ouverte, ce qui n’est pas le cas à la concurrence. Nous sommes donc libres de notre sélection. Cette sélection est assurée par ABN AMRO Advisors, une filiale française qui bénéficie d’une excellente réputation dans le secteur grâce à un processus de sélection rigoureux. Sur la base de critères qualitatifs et quantitatifs, ses analystes dressent une liste des fonds privilégiés dans toutes les catégories d’actifs. Pour ce faire, ils s’appuient sur des analyses techniques, mais aussi sur un millier de réunions organisées chaque année avec les gérants de fonds.

Quelles sont les particularités du mandat placements durables ?

Le mandat placements durables dispose également d’une équipe dédiée qui applique un processus de sélection strict et distinctif. ABN AMRO joue depuis très longtemps la carte de la durabilité. Au fil du temps, la banque a développé une approche de gestion durable et résolument unique. « J’agis dans une optique de durabilité » est d’ailleurs l’un de nos Business Principles. Chez ABN AMRO, il ne s’agit pas simplement d’un filtre à la fin du processus de sélection. Le mandat placements durables répond à la demande et aux préoccupations de nos clients du monde caritatif, mais aussi d’autres secteurs.

Avez-vous encore un message particulier à transmettre à vos clients I&C, en guise de conclusion ?

ABN AMRO possède tous les atouts nécessaires pour proposer au segment I&C des services attractifs, à la mesure des besoins caractéristiques de chaque client. Je suis impatient de poursuivre ou d’entamer des collaborations fructueuses !